Chroniques

Mieux vaut tard que jamais de Julie-Anne Bastard

Le 1er roman solo de Julie-Anne, impossible de rater ça ! Je remercie BMR pour ce service-presse !

Un pavé ! Pour son 1er roman solo, Julie-Anne a été généreuse… 517 pages, 517 pages d’une histoire qui fait rager autant qu’elle fait rire et sourire !

« J’ai un mec ! » Lizzie a lâché cette bombe pour faire taire sa mère qui encore une fois la suppliciait avec ses reproches ! « J’ai un mec, un motard, tatoué, qui boit et fume comme un pompier » … Alors là, Lizzie a placé la barre haut, très haut !

Résolue à ne pas perdre la face, elle s’est donc mise en quête du parfait motard apte à sidérer sa mère lors de sa fête d’anniversaire ! Alex semble être le candidat idéal… Il a toutes les qualités et semble aussi arrogant que sexy ! Embarqué dans la folie de la jeune femme, le bel adonis lui viendra en aide… mais il pose ses conditions… La vie bien tranquille de Lizzie va-t-elle survivre à ce mensonge ?

Mentir, c’est vilain… Mentir à sa maman c’est encore pire… Lizzie s’est fourrée dans un sacré pétrin… 15 jours de folie où la jeune femme va devoir sortir de sa vie planplan de la jeune bibliothécaire sans chat !

Je dois avouer que ce personnage m’a un peu déboussolée ! Julie-Anne n’y va pas avec le dos de la cuillère dans la première moitié du roman… Les réactions de Lizzie m’ont souvent fait lever les yeux au ciel… Le parti-pris de Julie-Anne de nous dévoiler un tel personnage est risqué surtout qu’une grande partie de l’histoire est basée sur l’objectif de Lizzie… Pour autant, j’ai su voir ce que l’auteure voulait nous faire toucher du doigt à travers les yeux de son personnage : les préjugés, l’importance de l’apparence dans notre société, le poids de l’héritage familial ou des proches toxiques…

Au point final, l’évolution proposée ne m’a pas déplue… J’ai aimé la voir s’affirmer même si ces réflexions profondes m’ont parfois collé la migraine !!

Quant à Alex, en profond handicapé des sentiments, j’ai aimé le voir se débattre avec tout ce qu’il se refuse depuis de trop nombreuses années ! Qui pouvait le sortir de sa monotonie boulot / potes / filles, si ce n’est une jeune femme aussi folle que fragile ?

Si le récit est parfois un peu long, la plume de l’auteure est toutefois très rafraîchissante ! Les piques sarcastiques distillées entre Lizzie et Alex m’ont fait pouffer à de nombreuses reprises !

Un récit invitant le lecteur à réfléchir au-delà de la romance, sur des sujets bien prégnants et j’ai beaucoup apprécié les passages portant sur le métier d’Alex…

Un roman à découvrir sans hésitation !

[Résumé : « J’ai un mec. »
C’est par ces quatre petits mots, le plus gros mensonge de mon existence, que tout a commencé.
 
Il y a deux ans, j’ai fait le choix de ne plus laisser aucun homme entrer dans ma vie. Mais pour faire enrager la femme qui m’a mise au monde, tous les moyens sont bons. Y compris celui de prétendre être sous le charme d’un motard tatoué, la hantise de toute mère qui se respecte.
Problème : maintenant, il ne me reste plus que deux semaines pour trouver le candidat idéal avant la prochaine réunion de famille. Par chance, il se pourrait que le séduisant mais agaçant Alex fasse l’affaire. Même si, en échange, il a une toute petite faveur à me demander…]

Un commentaire sur “Mieux vaut tard que jamais de Julie-Anne Bastard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s