Chroniques

He’s mine de Nathalie Charlier

#chronique2020-37

Il y a longtemps que je voulais relire Nathalie Charlier… Depuis ma lecture de la saga Ectasy, une saga coup de coeur qui m’avait fait chavirer, je n’avais pas pris le temps…

C’est chose faite avec son dernier roman qui vient tout juste de sortir !

Une lecture agréable… Je l’ai lu très rapidement, une histoire addictive aux multiples rebondissements.

Noah quitte tout, l’est de la France, sa « famille » et son enfer… Direction Edimbourg pour une année en Erasmus, un échapatoire… Lorsque lors de l’attribution de son logement elle se retrouve avec un jeune canadien soo sexy, elle est loin de se douter des épreuves qui l’attendent !
Entre lutte contre ses démons, sa cohabitation avec Ax et son passé… Une année sur les chapeaux de roues !

Le plus : le sujet de l’addiction ; l’enfer que vit Noah…

Néanmoins, je dois avouer que je suis assez déçue au final ! La plume de Nathalie m’avait ensorcelée lors de ma lecture d’Ectasy, je me souviens avoir lu toutes les tomes en une semaine… là, le style d’écriture m’a souvent gênée !
Par ailleurs, l’élèment de la coloc mixte m’a perturbé… m’a rappelé un succès YA ; j’ai mis du temps à me sortir cette impression de la tête…

Et au final, même si j’ai passé un bon moment à la lecture de ce roman, je n’ai pas été surprise : dès les premiers chapitres, j’ai vu où l’auteure allait m’amener !

Je suis donc assez mitigée, j’ai d’ailleurs mis du temps à écrire mon ressenti !

J’ai quelques romans de Nathalie Charlier dans ma PAL, je suis sûre que j’y trouverai une autre pépite !!

[Résumé : Elle a appris à résister aux tentations les plus sombres, mais son colocataire va repousser ses limites…

Chaque matin, dès le réveil, Noah sait qu’elle va devoir se battre… contre elle-même. Car, si l’enfer est désormais derrière elle, la tentation de replonger dans les tourments de l’addiction n’est jamais très loin. Alors, cette année d’études à Édimbourg semblait être une bonne idée, le nouveau départ dont elle avait besoin. Sauf qu’on lui a attribué par erreur un appartement dans la résidence réservée aux garçons et que depuis, Aksel, son cher colocataire, a décidé de la pousser à bout pour la forcer à déménager. Il est loin de se douter qu’elle a déjà connu bien pire et, surtout, qu’il faudra plus que ses coups bas et ses provocations minables pour l’impressionner. Les seules menaces que Noah doit prendre au sérieux concernent plutôt son corps musclé et ses abdos parfaits, mais aussi ces étranges post-it avec l’inscription « He’s Mine » que quelqu’un s’amuse à lui transmettre…]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s