Roman Contemporain·Toutes les chroniques

Les vents de l’existence de Wendy Bqé

Retour aujourd’hui sur un roman contemporain qui je vous l’avoue m’a déstabilisé, m’a donné à réfléchir ! De part les sujets traités, la fin de vie, l’acceptation de soi, la manipulation… des sujets parfois lourds mais dont il est essentiel de parler dans une société comme la nôtre, égocentrique, superficielle, immédiate…

Joanne est enseignant-chercheur à l’université d’Aix en Provence, en sociologie. Sa vie est terne, entre le peu de relations sociales qu’elle entretient, des étudiants peu impliqués et un directeur de recherche incompétent. Alors qu’un soir, la gendarmerie de Guérande la contacte pour lui apprendre le décès de son parrain, Lucas, elle peine à y croire…

La jeune femme partie à l’autre bout de la France, va vivre son séjour en terre bretonne comme une remise en perspective totale de son existence. Confrontée au départ de son parrain, une foule de questions en tête, Joanne admet peu à peu que sa vie doit changer. Elle sait qu’elle ne VIT pas mais est plutôt figurante dans une existence contrôlée par les autres, leurs avis, leurs exigences… Une rencontre va tout envoyer valser. Damien Lasareigne, un acteur parisien passe quelques temps dans la petite ville touristique de La Turballe pour écrire le scénario de son premier long-métrage. Lorsqu’il croise le regard de Joanne, frappé par son regard plein de force, il sait que c’est elle qui doit incarner le personnage principal qui éclot petit à petit sur son papier !

Ce roman m’a donné « du fil à retordre », comme le dit son auteur ! Au cours de ma lecture, j’ai pu discuter avec elle de mes doutes, de mes questions… Ce qui m’a convaincu à continuer ma lecture ! Ses personnages, que ce soit Joanne, Eric son frère, Damien ou même les personnages secondaires présentent des traits de caractère qui m’ont un peu rebuté ! Des réactions parfois improbables… Tout du moins sur le papier, car nous savons que le papier n’est pas la vie !

Au final, Wendy Bqé déploie un parti-pris dans son écriture, qui s’il est osé, donne matière à la réflexion ! Il faut des personnages forts et un peu décalés pour nourrir des thèmes tels que le suicide assisté ou encore l’avortement… Ne cherchez pas ici le conte de fées ou la romance toute jolie… « Les vents de l’existence » est un roman contemporain bien ancré dans son temps, traitant de la mort, du suicide, de l’amour vache, des galères du quotidien… Sans concession, avec les excès et les tourments inhérents à ces sujets !

Pour autant, je suis ravie d’avoir persévéré et d’avoir continué sur le chemin avec Joanne ! Tout d’abord, j’ai apprécié le narrateur omniscient qui déroule l’histoire, l’écriture au passé m’a d’ailleurs charmé ! Ensuite, voir Joanne lutter pour reprendre possession de sa vie donne du corps à l’histoire ! Et je dois bien avouer que j’ai été surprise à sourire tendrement et même à rire en découvrant Caroline, la collègue de Joanne !!

Vous l’aurez compris, je vous recommande ce roman ! Pour réfléchir, pour voyager sur les côtes bretonnes, pour vivre une romance tendre et flirter avec les aspérités de la vie ! Avec la vie, tout simplement !

[Résumé : Proche de la trentaine, Joanne, sociologue émérite, est de ces personnes dont on pourrait dire qu’elles ont réussi leur vie. Et pourtant… Tout s’écroule pour la jeune femme le jour où elle apprend brutalement le suicide de Lucas, son parrain.

En héritage, il lui laisse l’Ultimo Respiro, la maison qu’il avait achetée et rénovée afin de finir ses jours à la Turballe, en Loire Atlantique. Elle y retourne alors, d’abord pour des raisons administratives, puis se questionne sur les circonstances du décès de son parrain.

Ses vieux démons refont surface, l’interrogeant tant sur la mort que sur la vie, et mettent à mal le sens que l’endeuillée avait attribué à son existence. Elle fait la connaissance de Damien Lasareigne qui, avec ses idées artistiques et révoltées, lui fera voir la vie sous d’autres facettes. Ces événements de vie la forceront à affronter ses peurs, ses proches et à faire valoir qui elle est réellement.

Alors qu’autour d’elle, tout est question de mort et de finitude, pour elle, tout commence.]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s